jump to navigation

Les risques de l’intelligence artificielle sont-ils de la science fiction ? et le danger des extra-terrestres ? 4 mai 2014

Posted by NiCl2 in divers, Liens, livres.
comments closed

Je vous invite à lire cette tribune cosignée par des physiciens dont la renommée n’a d’égale que l’intelligence (dont Frank Wilczek, prix Nobel de physique pour ses travaux sur l’interaction forte et Stephen Hawking que certains qualifient de plus grand théoricien depuis Einstein), sur le site du journal The Independent (oui, c’est en Anglais, mais cela vous fera le plus grand bien).

Lorsque des scénaristes holywoodiens imaginent que les robots et/ou les ordinateurs prennent le contrôle du monde, on s’amuse ou, plus fréquemment, on s’ennuie ferme, mais de toute façon, on n’y croit pas vraiment. Mais lorsque de pareilles sommités expliquent tout bonnement que les lois de la physique sont parfaitement compatibles avec l’existence d’un calculateur plus performant que le cerveau humain, les choses deviennent subitement beaucoup plus réelles.

Il n’y a pas si longtemps, des physiciens s’étaient demandé s’il était vraiment sérieux d’envoyer au fin fond de l’espace des sondes avec une carte permettant de localiser la Terre. Leur argumentaire était en substance que quand on voit ce que deux civilisations humaines sont capables de se faire l’une à l’autre, il serait plus raisonnable de ne pas inviter des civilisations extra-humaines plus évoluées que nous à venir nous rendre visite. Robert Silverberg, un des auteurs de science fiction les plus novateurs des années 60 et 70 (je me demande s’il y a une seule idée nouvelle en science fiction à l’origine de laquelle il n’est pas d’une façon ou d’une autre) et dont j’ai déjà parlé, a écrit un roman là-dessus, The Alien Years, traduit on ne sait pourquoi par Le Grand Silence et publié chez Flammarion. En gros, les extra-terrestres arrivent, s’installent sans dire bonjour et réduisent les indigènes (nous) en esclavage. On est bien loin des extra-terrestres sympas de Rencontre du troisième type (traduction de Close Encounters,  parfois on se demande qui est payé pour traduire les titres de l’Anglais, à moins que ce ne soit le traducteur automatique de gougeule qui le fasse – il est grand temps de mettre un peu d’intelligence artificielle là-dedans – mais je m’égare) de Spielberg. A la réflexion et au regard du monde tel que nous le connaissons, qu’est-ce qui est le plus crédible ?

La physique du Seigneurs des Anneaux 19 janvier 2014

Posted by NiCl2 in divers, Liens.
comments closed

Il y a des gens qui ont des idées géniales quand même : analyser la plausibilité du Seigneur des Anneaux (je parle du film) d’un point de vue physique. Il y a même un site dédié. C’est en Anglais, certes, mais maintenant que vous êtes tous obligés d’en faire, y a pas de problème.

Pour les fainéants, mais aussi pour tous ceux qui ont un poil d’humour, vous pouvez aussi aller voir le site de Marion Montaigne (ousque j’ai piqué le lien du site précédent), qui met en dessin l’incroyable physique de la chute du Balrog au fond du gouffre de la Moria. Au passage, elle nous révèle un scoop : le Balrog a un caleçon avec des petits coeurs, très sexy.

Je profite de ce billet pour dire tout le mal que je pense de cette navrante superproduction. Franchement, comment un falot pareil peut-il passer pour l’héritier d’Elendil et d’Isildur ??

OK. Sauf les décors.

Pour rire un peu, en se reposant de tout cet Anglais … 17 juillet 2012

Posted by NiCl2 in divers, Liens.
comments closed

… je ne peux que conseiller la saine lecture du blog de Marion Montaigne. Quelques articles récents à destination du grand dadais dont on parlait dans un billet récent :
– sur le cycle ovarien, c’est ici (et c’est drôle),
– sur pourquoi on a envie de vomir quand on s’en prend une entre les jambes, c’est (et c’est drôle aussi).

Pour rire un peu pendant les vacances … et faire de l’Anglais 17 juillet 2012

Posted by NiCl2 in Environnement et climat, Liens.
comments closed

Comme vous ne l’ignorez pas, des hordes de scientifiques, tous peu scrupuleux et exclusivement poussés par l’appât du gain, prédisent un réchauffement climatique de plusieurs degrés d’ici la fin du siècle, et par voie de conséquence une montée du niveau des mers, pouvant aller jusqu’à 1 mètre. En attendant que quelques grands esprits comme Claude Allègre nous explique que le réchauffement climatique n’existe pas puisque sur l’Ouest de la France, il fait un temps pourri en ce mois de juillet, les Républicains de Caroline du Nord ont eu une réaction énergique. La Caroline du Nord est un état de la côte est des Etats-Unis, dont le rivage est en grande partie constitué de marais plus ou moins salé, d’une altitude quasi-nulle au-dessus du niveau de la mer. Il est donc particulièrement menacé par une hausse du niveau des mers. Pour régler ce problème, le sénat de l’Etat, tenu par le parti républicain, a voté une loi géniale. Tous les organismes et agences financés par l’état de Caroline du Nord pourront faire états de prédictions sur le niveau futur des mers uniquement si celles-ci se basent sur l’extrapolation des hausses constatées dans le passé, qui sont pour l’instant grossièrement linéaires. Autrement dit, les organismes publics de Caroline du Nord n’auront pas le droit de faire état des prédictions basées sur une augmentation exponentielle de la température et donc du niveau des mers, ce qui est pourtant le modèle le plus communément admis par les spécialistes du climat.

Plus de précision (en Anglais, c’est une obsession) ici.

Stephen Colbert, un humoriste américain en a fait un show télévisé absolument hilarant, disponible ici. Afin de bien comprendre le sel de la plaisanterie, je précise que le mot crane, la grue, a le même double sens qu’en Français, et que x au carré (x^2) se dit squared x ou x squared en Anglais.

Pour faire un peu d’Anglais pendant les vacances 17 juillet 2012

Posted by NiCl2 in Environnement et climat, Liens.
comments closed

Je vous invite à lire l’excellent site Yale Environment 360, une publication électronique de la prestigieuse université de Yale aux Etats-Unis. Il fourmille d’articles et de reportages ayant trait à des questions d’environnement, tous en Anglais ce qui permet de remplacer avantageusement un séjour linguistique à Yale …

Parmi les dernières publications, je vous signale deux articles ici et sur l’inquiétante baisse du niveau de la Mer Morte, principalement due aux prélèvements massifs dans le Jourdain, pour l’alimentation en eau potable de Tel Aviv et pour l’irrigation, et sur les projets pharaoniques d’alimentation de la Mer Morte à partir de la Mer Rouge.

L’effet tunnel 26 novembre 2011

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

Je suis tombé tout à fait par hasard sur le site intitulé Vers le nanomonde, alimenté par l’INPG, qui doit être l’Institut National Polytechnique de Grenoble (quoique je n’ai pu trouver sur le site la moindre information à propos de ses auteurs).

Ce site est très bien fait. On y trouve une multitude de renseignements sur les phénomènes et objets à l’échelle nanoscopique, par exemple sur l’effet tunnel dont j’ai parlé à plusieurs reprise, mais aussi sur les vitres autonettoyantes, le fonctionnement des CD ou des DVD, diverses techniques microscopiques, etc. Il y a aussi des « photos » d’objets biologiques (mouche, pissenlit) l’échelle du nanomètre (le terme photo ne doit pas faire pense à une photographie optique telle qu’on peut l’obtenir avec un appareil photo).

Prix IG-Nobel 4 octobre 2011

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

Je ne peux pas m’empêcher, comme chaque année, de vous conseiller d’aller voir sur le site de la fondation Improbable Research. Cette fondation, à but non lucratif, délivre chaque année une série de prix IG-Nobel (qui se prononce « ignoble » en Anglais, soit : « ignoble »), pour des travaux dont l’intitulé est loufoque ou dont le sujet parait loufoque. Sous des dehors absurdes, les travaux en questions sont souvent très sérieux. En fouillant un peu dans les archives du site, vous verrez qu’ont été récompensés des physiciens qui ont étudié la façon dont un spaghetti se casse quand on le plie, des physiologistes qui ont compris pourquoi le pic vert n’attrape pas la migraine en cognant comme un sourd, des médecins qui ont montré qu’une poudre de perlimpinpin chère soigne plus efficacement qu’une pas chère, sans compter les zouaves qui sont sur la photo, en train d’essayer un soutien-gorge dont chaque bonnet peut se transformer en masque protégeant du virus de la grippe aviaire.

Bref, sous ladite photo, vous trouverez la liste des travaux récompensés cette année :
– en physiologie : prix pour avoir montré que le baillement n’est pas contagieux chez une espèce de tortue,
– en chimie : prix pour la conception d’une alarme incendie à base de radis noir soufflé,
– en médecine : prix pour avoir montré que les gens avec une envie pressante de faire pipi prennent de meilleures décisions sur certains types de sujets et de moins bonnes sur d’autres types de sujets.

Comme toujours, il y a toujours un prix un peu olé-olé (celui de biologie en l’occurrence) et un prix vachard (deux en l’occurrence cette année : celui de la paix et celui de maths). Je vous laisse lire le tout, c’est en Anglais évidemment, mais c’est quand même très drôle.

A noter que les lauréats de ces prix en sont généralement flattés, et qu’ils se déplacent pour le recevoir, et mettent un point d’honneur à surenchérir dans l’humour. La remise des prix est, si j’ai bien compris, un moment de franche rigolade.

Prix Nobel 4 octobre 2011

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

Pour ceux que ça passionne, je signale qu’on peut consulter les communiqués de presse délivrés par la fondation Nobel sur les travaux des lauréats.

Pour ce qui est de la médecine, il est ici (en Anglais, mais il est possible de choisir une version en Suédois si vous préférez). Vous avez également les biographies des lauréats. Pour Jules Hoffmann, chercheur au CNRS et à l’honneur cette année, elle sera bientôt disponible . A noter que ce prix Nobel n’est pas vraiment une surprise ; il semble que Jules Hoffmann soit loin d’être le premier venu, puisqu’il a reçu la médaille d’or du CNRS cette année. Sur le blog de Sylvestre Huet, chroniqueur scientifique au journal Liberation, vous trouverez plus de détail et un lien vers un discours de Hoffmann dans lequel il explique ses travaux.

J’en profite pour rappeler que le site de la fondation Nobel est assez riche, et qu’en fouillant un peu, on peut y trouver des renseignements intéressants … et même des jeux débiles et chronophages.

Le prix de physique a été remis aujourd’hui pour des travaux dont je me vois bien incapable de vous parler, puisqu’il s’agit d’astrophysique. En gros, les trois chercheurs récompensés ont montré que l’expansion de l’univers est de plus en plus rapide. Ici pour le communiqué, fort laconique.

Quelques photos qui valent la peine 9 mars 2011

Posted by NiCl2 in Liens.
comments closed

Elles sont disponibles sur le site du Boston Globe, et montrent une équipe de vulcanologues dans le cratère de Nyiragongo en République Démocratique du Congo (j’ai toujours une petite hésitation en écrivant « Démocratique » dans le nom de ce pays). C’est quand même assez spectaculaire, voire même très spectaculaire, pour ne pas dire à peine croyable.

Chimiologie 17 février 2011

Posted by NiCl2 in Liens.
comments closed

Boulet, dessinateur dont le blog est savoureux, propose une alternative sympathique à l’astrologie, numérologie, bidulologie et autre stupidologies : la chimiologie. J’aime bien.

La Zététique 30 janvier 2011

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

Comme vous ne l’ignorez pas, les dimensions de la Grande Pyramide sont tout à fait extraordinaires ! En effet si vous divisez le demi périmètre de la base par la hauteur, vous tombez exactement sur π !! De même Stonehenge est un site tout à fait spécial : à l’équinoxe, le Soleil se lève pile entre deux pierres !!
Cela peut sembler somme toute banal. Les études concernant les proportions « idéales » des édifices ont été faites depuis l’Antiquité (ce qui n’enlève rien à l’admiration qu’on peut avoir pour les architectes de la Grande Pyramide), et ma foi que dans un cercle de pierres,  le Soleil se lève entre deux d’entre elles … Mais il en est pour trouver tout cela incroyable ! et qui concluent que ça prouve bien que les extraterrestres sont les vrais architectes de ces merveilles.

Tout ça pour en venir à la zététique. Car si certains font leur beurre en profitant de la crédulité et du désir de rêve de nos concitoyens, d’autres se sont attelés à la (lourde) tâche de démêler le vrai du faux, et surtout de démontrer que le faux est faux, ce qui est loin d’être une évidence.

La zététique est une spécialité enseignée à l’université de Nice par le professeur Henri Broch. Quoique d’un nom qui a l’air loufoque, c’est une discipline tout à fait sérieuse, puisqu’elle vise à expliquer rationnellement les phénomènes paranormaux et à démystifier les affirmations et agissements des gourous et sorciers de tout poil : astrologues, ufologue, télékinesistes (ceux qui déplacent la matière par la pensée), fakirs, et autres. Le mot zététique est un néologisme basé sur le verbe grec zetein qui signifie « chercher ».

Le laboratoire de zététique a un site, sur lequel vous trouverez la déjà longue liste des travaux du professeur Broch. Je vous engage vivement, en futurs scientifiques que vous êtes, à aller y mettre votre nez. En ces temps où les créationnistes ne cessent de monter en puissance, et où les enseignements de sciences sont purement et simplement sacrifiés sur l’autel des économies, il est urgent et salutaire de se remettre de temps en temps les idées en place.

Afin de bien mettre les choses au clair, Broch n’est pas exactement le premier venu : titulaire d’un doctorat en physique quantique, il a écrit de nombreuses publications de biophysique, portant principalement sur les conformations des molécules biologiques. C’est un scientifique de gros calibre.
Il est membre du CSI, le Comitee for Skeptical Inquiry, dont sont ou ont été également membres des biologistes comme Richard Dawkins, Stephen Jay-Gould, Carl Sagan.

A l’attention des vétomaniaques 16 octobre 2010

Posted by NiCl2 in BCPST, Liens.
comments closed

Je sais que certains et certaines d’entre vous ont pour ambition de devenir vétérinaires. Outre que c’est quand même un des concours les plus sélectifs qui existent en France, et que ce n’est donc pas gagné, je me permets de vous signaler, comme tous les ans, le blog d’un vétérinaire nommé Fourrure.

Outre que Fourrure écrit vraiment très bien, je trouve que la lecture de ses billets est fort instructive pour un futur vétérinaire. Car on ne doit pas devenir vétérinaire simplement parce qu’on aime les animaux, ou son cheval, ou son chat, ou autre raison vaguement niaise. On peut devenir vétérinaire si on est prêt à euthanasier, à découper, à recoudre, à y mettre les mains jusqu’au coude, à vacciner à tour de bras et remplir des formulaires de vaccination, à gérer un cabinet, à remplir des bons de commandes, à assurer les gardes de nuit et du week-end, et à faire face non pas aux animaux mais … à leurs maitres. Et à la lecture du dernier article de Fourrure, on devine que c’est sans doute le plus dur.

Survol de l’astéroïde Lutetia 14 juillet 2010

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

La sonde européenne Rosetta a effectué samedi le survol d’un astéroïde du nom de Lutetia.

Un blog consacré à cette sonde est disponible sur le site de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Il y a des photos de la rencontre. Comme toujours, avec ce fond tout noir, on dirait des photos extraites d’un mauvais film de science fiction. Sur le site, on trouvera un film qui est surement passionnant (je n’ai pas réussi à le télécharger, on espère que les communications avec les sondes spatiales sont plus au point). Il y a d’autres images sur le site du CNES, avec un petit film de l’approche (que je n’ai pas non plus réussi à télécharger jusqu’au bout).

On attend avec impatience la prochaine rencontre de Rosetta en mai 2014. Si j’ai bien compris, elle approchera d’une comète et larguera un module chargé de s’y poser.

Ig-nobel 2009 27 novembre 2009

Posted by NiCl2 in Liens, science.
comments closed

En faisant un peu de ménage sur ce blog, je m’aperçois que, contrairement aux années précédentes, j’ai oublié d’attirer votre attention sur la remise des prix Ig-Nobel (ce qui se lit « ignobel », soit ignoble en Anglais). Ils sont pourtant tout à fait passionnants. En gros, il s’agit de récompenser les travaux les plus improbables et/ou les plus loufoques publiés dans l’année écoulée dans tous les domaines de la science (sciences humaines comprises).

En ces temps de crises, on apprécie la pertinence du prix Ig-Nobel d’économie aux directeurs des banques islandaises pour « avoir démontré qu’on peut rapidement transformer une minuscule banque en une énorme et vice-versa ».

Le prix de médecine récompense un travail de longue haleine (60 ans), destiné à déterminer si se faire craquer les articulations augmente les risques d’arthrose (l’expérimentateur ne se faisait craquer les doigts que d’une seule main).

Le prix de médecine vétérinaire vous concerne au premier chef. Il récompense des travaux palpitants qui montrent que les vaches qui ont un nom donnent plus de lait que celles qui n’en ont pas. C’est qu’elles sont sensibles, ces sympathiques bestioles ! Question subsidiaire : pourquoi elles s’appellent toujours Rose, Louise ou Marguerite ?

Une majorité de la classe sera intéressée (peut-être pas tout à fait immédiatement quand même) de savoir qu’on a maintenant résolu le difficile problème de mécanique suivant : pourquoi les femmes enceintes ne basculent-elles pas en avant ? Ca valait bien un prix !

Enfin, le prix Ig-Nobel est toujours à la pointe de l’actualité, puisque dans la catégorie santé publique, le prix est remis aux inventeurs d’un soutien-gorge anti-grippe. En effet, en cas d’urgence, chaque bonnet peut se convertir en masque. Nan, nan, n’attendez pas de moi des remarques déplacées. J’arrête là. Et si vous ne me croyez pas, regardez vous-même le jury en train d’expérimenter la chose.

 

Sur la pénicilline (2) 31 octobre 2008

Posted by NiCl2 in BCPST, Liens.
comments closed

Je reviens sur la pénicilline après lecture des copies. La question était : « A quoi est utilisée la pénicilline ? A quel médecin britannique attribue-t-on généralement sa découverte ? »

Je passe sur celles qui se sont bien amusées à parler de « Mr Penicillin », ou du « Dr Penicillius, le fameux médecin anglais ». Ca m’a bien fait rire.

Manifestement, certains ont un vague souvenir que ça a quelque chose à voir avec un champignon, mais dire que « c’est un champignon » ou « c’est une moisissure » est inexact. La pénicilline est naturellement synthétisée par une moisissure appelée penicillium notatum (et peut être d’autres). Elle appartient à la famille des penicillium, qui comporte plusieurs sous-familles, par exemple penicillium roquefortii sympathique machin vert qui donne son goût exquis au roquefort (attesté depuis 1070, excusez du peu), ou penicillium camembertii, qui donne leur goût déplaisant à certains fromages que je ne citerai pas.
A noter que tous les penicillium ne sont pas également gentils. Certains d’entre eux sécrètent une toxine très dangereuse, la patuline. Heureusement, elle n’est pas produite par penicillium roquefortii.

Je passe sur les allégations fantaisistes comme quoi la pénicilline serait utilisée comme antidouleur, ou encore comme anesthésique. L’action de la pénicilline est précisée, schéma à l’appui, sur ce site très sérieux.

Je déplore qu’on attribue à Pasteur, la découverte de la pénicilline, étant donné qu’on parlait d’un médecin britannique. Ce n’est pas que je sois chauvin, mais cela montre que vous ne lisez pas très attentivement les énoncés, ce qui est navrant.

Le dernier point que je voudrais soulever est beaucoup plus grave. Un nombre non négligeable d’entre vous a affirmé que la pénicilline est utilisée pour soigner la rage. Alors là, il y a une fort regrettable confusion. La rage est un virus, d’ailleurs très grave puisqu’entrainant une mortalité de 100% (même les fièvres hémorragiques ne font pas aussi bien). Je vous renvoie au billet de Fourrure, qui fait le point sur la question de la rage en France.
Les antibiotiques, dont la pénicilline est le représentant le plus célèbre, sont ABSOLUMENT INEFFICACES SUR LES VIRUS. Un antibiotique contre la grippe, contre les rhinovirus, contre les angines ou otites virales sont inutiles et même préjudiciables, puisque disséminer un antibiotique dans la nature augmente la proportion de souches bactériennes résistantes (c’est de la théorie de l’évolution darwinienne). A titre informatif, vous pouvez avoir accès ici à la page de l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire et des Produits de Santé) sur les bonnes pratiques de l’antibiothérapie.

Il existe des médicaments antiviraux, mais j’ai cru comprendre que ceux qui sont accessibles au public sont d’efficacité moyenne (antiherpétiques par exemple), s’il y a des gens plus culturés que moi sur ce sujet, ils peuvent laisser un commentaire. En tout état de cause, il ne s’agit absolument pas de molécules de la famille de la pénicilline.

Les virus sont beaucoup plus difficiles à combattre que les bactéries, une fois la maladie déclarée, sauf s’il existe une immunité naturelle (c’est le cas de la banale grippe pour nous, qui s’avère mortelle pour certaines populations non immunisée comme les Esquimaux ou les Amérindiens). Dans le cas de la rage, c’est même totalement irréversible, ainsi que cet épisode de Dr House vous le montrera (en plus de vous montrer que les antibiotiques ne sont pas efficaces). Et profitez-en bien, c’est pas souvent que je vous envoie sur le site d’une chaine de télé à la programmation consternante.

L’arme de choix contre les virus est la vaccination, quand un vaccin existe évidemment. C’est notamment grâce à elle que la variole a été totalement éradiquée de la planète (du moins tant qu’une forme simienne ne se transmettra pas à l’humain), et qu’on peut ne pas contracter la rage si on se vaccine assez tôt après une morsure contaminante. Elle est aussi extrêmement efficace contre l’hépatite B, la poliomyélite, certaines méningites virales, ou autres. On peut aussi se vacciner contre la grippe (quoiqu’à l’efficacité ne soit que de 75% si j’ai bien compris), par exemple l’année où on passe des concours. Un vaccin contre le papillomavirus, responsable de cancer du col de l’utérus vient d’arriver (je crois que ça concerne la majorité de la classe). A noter qu’il existe aussi des vaccins efficaces contre certaines bactéries (coqueluche par exemple). Je vous invite à consulter la page de l’institut Pasteur sur les maladies infectieuses.

A propos de l’hépatite B, je me permets de signaler ici que les taux de vaccinations en Allemagne, en Espagne ou aux Etats Unis sont supérieurs à 85%, et qu’il n’y a dans ces pays aucune polémique sur une éventuelle augmentation de cas de sclérose en plaques. Les adversaires de la vaccination, dont le lobbying se fait de plus en plus intense, sont des ignares en matière d’histoire de la médecine, et n’ont strictement rien compris au concept de rapport bénéfice/risque. Voir ici l’article de la revue Prescrire, seule (?) revue médicale indépendante en France (elle ne vit que de ses abonnements et ne comporte aucune page de publicité ; elle n’est donc en particulier pas dépendante de financements de l’industrie pharmaceutique). Il date un peu, mais il ne semble pas qu’il y ait eu de résultats remettant fondamentalement en cause ce qui y est dit.