jump to navigation

Invitation 29 septembre 2009

Posted by NiCl2 in BCPST, devoir.
trackback

Mesdemoiselles, Messieurs.

J’ai le plaisir de vous inviter samedi prochain, à partir de 8 h 15, à l’inauguration de la saison 2009-2010 des devoirs en temps limité.

Les petits fours ne sont pas inclus, pensez donc à amener de quoi vous soutenir le moral et surtout le cerveau, de préférence des trucs un peu dégoutants, genre pleins de  sucre.

Le premier devoir, c’est toujours stressant (encore plus que les suivants), surtout si on le rate. Vous devez d’ores et déjà être prêts à avoir une note à laquelle votre brillante carrière dans le secondaire ne vous a pas habituée. Il faut absolument adopter à ce sujet une attitude positive. Vous ne réussirez pas tous les devoirs, et, sans vouloir dire que c’est sans importance, ce n’est certainement pas la fin du monde d’avoir 5. Les devoirs ne sont plus du tout du niveau de la terminale, mais du niveau concours. Il est donc normal que vous les trouviez durs. Le but n’est pas de vous saper le moral, de vous faire savoir que vous êtes nuls ou autre horreur pareille ; le but est de vous entrainer à l’épreuve de concours, et vous avez 2 ans pour vous y préparer. Cela mérite un éclaircissement et un objectif.

L’éclaircissement est simple : contrairement à une idée tenace, nous n’avons pas de « quota » de passage en 2è année. Notre idéal est de faire passer tout le monde. Si on excepte ceux qui décident de changer de voie, ou qui ne font ouvertement rien d’autre que brosser le poil de leur main, nous serions ravis d’accorder la passage à tout le monde. Pour cela, nous ne regardons pas seulement les notes de devoirs, mais également le travail, la motivation, et surtout la progression au cours de l’année. Avoir une mauvaise note au premier devoir n’est donc absolument pas déterminant pour le conseil de classe du troisième trimestre !

L’objectif est tout aussi simple : chaque devoir doit être l’occasion pour vous de prendre conscience de vos lacunes et des défauts de votre méthode de travail, et évidemment de tout mettre en oeuvre pour les corriger. Nous sommes là pour vous y aider, et il ne faut surtout pas hésiter à venir nous en parler. Vous ne devez pas rester dans l’incompréhension face à une mauvaise note.

Bon courage.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :